huile 10w40

Quand utiliser l’huile 10w40 pour son moteur ?

Si vous prévoyez de réaliser la vidange de votre voiture prochainement, vous vous demandez sûrement quelle huile choisir. En effet, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les différentes marques présentes sur le marché. Par exemple, comment savoir quelle huile choisir entre la 5w40, la 10w40 ou la 15w40 ? Nous restons souvent dubitatifs face à tous les bidons d’huile, agrémentés d’additifs divers.

Quant à l’huile 10w40, elle est souvent recommandée pour les moteurs récents, mais comment la différencier des autres huiles ? Quelles sont ses spécificités ?

Comment reconnaitre les types d’huiles ?

Les huiles sont classées par grades, ce qui définit leur viscosité à froid et à chaud, c’est-à-dire leur capacité à s’adapter au moteur, en toute situation. Pour reconnaitre une huile, il s’agit premièrement de comprendre son utilité dans le système du véhicule.

À quoi sert l’huile moteur ?

Un moteur possède une mécanique complexe et il a besoin d’un liquide visqueux pour que toutes les pièces puissent fonctionner de manière fluide entre elles, à toutes températures. L’huile moteur a un rôle de lubrifiant, de nettoyant et de refroidissement. Elle est essentielle, et si elle est négligée, le propriétaire du véhicule s’expose à de graves dommages sur son véhicule.

Qu’est-ce que la viscosité d’une huile ?

L’indice de viscosité définit la capacité d’une huile à se fixer sur une surface. Le grade permet de donner l’indice à froid ou à chaud. En effet, un moteur de voiture change constamment de température, lors du démarrage, par exemple. Certains moteurs auront besoin d’une huile dotée d’un grade à froid bas, afin de garantir un bon démarrage à basse température. D’autres voitures préfèreront par exemple une huile permettant de limiter l’émission de particules polluantes.

Que signifie monograde et multigrade ?

Les huiles moteurs sont définie par ces deux termes.

Les huiles monogrades n’ont qu’un grade, c’est-à-dire qu’elles ne fonctionnent qu’à froid ou à chaud, pas les deux. Cela signifie qu’elles sont plus efficaces lors de certaines saisons et qu’il faudra les changer plus fréquemment et donc réaliser plus de vidanges. Par exemple, pour une utilisation hivernale, les huiles monogrades sont indiquées par un chiffre suivi d’un W (winter). C’est le cas par exemple des huiles SAE 0w, 5w, 10w, 15w, etc. Elles sont plus fluides.

Les huiles multigrades sont davantage destinées aux véhicules récents. Ce sont des huiles synthétiques dotées d’additifs. Elles ont deux indices de viscosité et un W. C’est le cas de l’huile 10w40 dont il est question dans ce sujet. Le chiffre 10 correspond à son indice de viscosité à froid et 40 à son indice de viscosité à chaud. L’indice à froid définit la capacité à démarrer en situation de basse température. Quant au second numéro, l’indice à chaud, plus il est élevé, plus l’huile garantit l’étanchéité et protège le moteur.

Finalement, la meilleure manière de choisir une huile pour votre moteur est de consulter le manuel d’entretien de votre véhicule. Vous pouvez aussi effectuer une recherche sur internet grâce à votre numéro d’immatriculation. Vous pouvez aussi bien sûr demander conseil à un garagiste mécanicien.

Qu’est-ce qui caractérise l’huile 10w40 ?

L’huile 10w40 est spécifique et ne correspond pas à tous les moteurs. Il convient de définir votre utilisation hebdomadaire et les besoins de votre véhicule.

Elle est multigrade

Comme précisé plus haut, elle bénéficie d’un grade de viscosité dynamique de 10 à basse température, ce qui signifie qu’elle a une capacité de démarrage à froid allant jusqu’à -20 degrés. C’est une huile qui possède un grade de viscosité de 40 à haute température. Plus le nombre est bas, meilleure sera la réduction des frottements entre les pièces du moteur, un nombre élevé désigne une huile épaisse. 40 est un indice plutôt moyen (ils vont de 20 à 60).

Elle est semi-synthétique

Cette huile est composée en partie d’huile minérale (issue du pétrole) et d’huile de synthèse (fabriquée en laboratoire).

Elle est destinée aux moteurs modernes

Les huiles multigrades sont en général préconisées pour les moteurs récents, ayant besoin d’une huile fluide à froid et visqueuse à chaud. Elle offre une bonne protection au moteur tout en permettant un espacement des vidanges d’environ 10 000 kilomètres. Elle n’est pas conseillée pour les véhicules dotés de système antipollution.

Quand faire une vidange ?

Pour savoir à quel moment réaliser votre vidange, prêtez attention au kilométrage de votre voiture. En effet, il est recommandé d’effectuer la vidange tous les ans, soit tous les 7000 kilomètres pour un moteur diesel et jusqu’à 15000 kilomètres pour les véhicules essence. Ici aussi, il est essentiel de se référer au manuel de votre véhicule. En effet, ce kilométrage peut varier en fonction de votre voiture, de son état d’usure ou de l’huile que vous utilisez. Il est recommandé de changer le filtre à huile à chaque vidange. N’oubliez pas également de régulièrement vérifier votre niveau d’huile tous les 1000 à 2000 kilomètres.

Comment réaliser une vidange ?

Enfin, comment utiliser l’huile 10w40 pour faire une vidange ? Peu importe l’huile que vous utilisez, une vidange se fait toujours de la même manière et les étapes sont identiques.

La faire soi-même

Il est facile de faire sa vidange chez soi. C’est une des opérations d’entretien les plus faciles à réaliser. Il vous suffira de quelques outils, d’une bassine de récupération, d’un cric et de votre filtre à huile et bidon d’huile neufs.

Prendre rendez-vous chez un garagiste

Pour plus de facilité, vous pouvez aussi décider de prendre rendez-vous chez un garagiste ou dans le centre automobile près de chez vous. En général, c’est rapide et peu coûteux, à partir de 50 euros.